Le Greenwashing

C’est quoi encore cette anglicisme ?

Je vais TOUT t’expliquer …

D’abord commençons par traduire “Greenwashing”, cela signifie : “écoblanchissement”. Ce terme désigne une communication trompeuse, visant à améliorer l’image d’une entreprise polluante en lui donnant pour préoccupation l’environnement ou l’éthique.

Alors que bien souvent son investissement réel est minime ainsi que contradictoire avec sa méthode de fonctionnement.

La communication des marques :

  • Utilise de la couleur verte pour faire croire au caractère “naturel” de son produit.
  • Utilise des photos de paysage, nature et forêt …
  • La présence de faux labels
  • Utilise un champs lexical en lien avec la nature, l’innocence, l’amour : “fait avec amour”, “naturellement votre”…

Quelles sont les conséquences ?

Les choses ne changent pas ! Il y a toujours un impact négatif sur l’environnement.

Pour te donner un exemple concret, la mode produit plus de 98 millions de tonnes de matière non recyclable par an, 93 milliards de mètre cube d’eau par an (pour les cultures de coton par an, ainsi que pour les teintures), et de la pollution de plus de 20% des eaux à travers le monde.

Une étude de la fondation Ellen Mac Arthur estime que ce nombre augmente encore et projette une augmentation de +60% en 2050 par rapport à 2015, alors qu’on ne recycle qu’1% de nos vêtements actuellement.

Comment reconnaître du Greenwashing ?

  • Mensonge pur et simple
  • Usage de terme vague
  • Manque de transparence et d’informations
  • Visuel trop suggestifs par rapport au produit réel
  • Faux écolabel
  • Mise en avant de pratiques durables sans rapport avec le produit

Quels sont les questions à se poser ?

  • La démarche environnementale est-elle au cœur d’activité de l’entreprise ?
  • L’entreprise est-elle suffisamment transparente sur sa chaîne d’approvisionnement et son circuit de distribution ?
  • La personne chargée des questions environnementales est-elle membre de la direction générale de l’entreprise.

Comment lutter contre le Greenwashing ?

La manière la plus simple et efficace et d’arrêter de consommer ces marques. C’est les consommateurs qui ont le pouvoir ! Car, c’est eux qui achète.

L’acte d’achat n’est pas quelque chose d’anodin. Il va soutenir l’entreprise qui vends le produits et l’encourager dans sa façon de faire. Autant bien choisir ses produits et l’entreprise qui le vend.

“Le Greenwashing est dangereux, car il nous décourage de changer nos modes de consommation. Il nous fait croire que le problème est résolu. Il nous endort alors que la maison brûle.”

Julia Faure, co-fondatrice de LOOM

Sur cette réflexion, je te dis à très vite !

By Guillaume, La Pachole

Souscrire à notre Newsletter

Souscrire à notre Newsletter

Restez informés de nos derniers produits, nos publications et bien plus encore

Merci pour votre inscription